sacré de birmanie

L’interview du moment : Vivi, éleveuse de chats à Nantes

Sacré de Birmanie : Un véritable ami dans la maison

Envie d’un chaton ? Par où commencer ?

Nous avons posé la question à une éleveuse de chats qui habite dans le basin nantais.

Pour ce premier interview de notre blog nous avons rencontré Vivi, le fruit du hasard, ce n’était pas planifié… Lors d’une soirée en week-end entre amis le sujet des chats a surgi. Une mère de famille du groupe disait qu’elle avait envie d’acheter un chaton pour sa fillette mais qu’elle ne savait pas du tout comment s’y prendre et qu’elle était consciente qu’avoir un animal de compagnie n’était pas une décision à prendre à la légère , elle se posait un tas de questions :

Je dois prendre un chaton ou un chat adulte ? C’est mieux si je vais à la SPA, à une animalerie, un éleveur ? ou encore sur le Bon Coin ?, puis quoi faire si ma fille ne s’habitue pas au chat ? ou si le chat ne s’habitue pas à la famille ? Est-ce mieux un mâle ou une femelle ?

Tout en écoutant attentivement les questionnements de notre amie, Vivi nous a expliqué qu’à côté de son métier elle était aussi éleveuse de chats de la race Sacré de Birmanie. Et là c’était le début d’une discussion pleine de découvertes !

Que fait un éleveur de chats exactement ? 

Tout d’abord, un éleveur de chats est un passionné ! bien que certaines personnes y trouvent un métier , c’est tout un mode de vie qu’y est en jeu. Il se faut se dire qu’avoir entre 5 et 15 chats à la maison n’est pas donné à tout le monde.

Un éleveur est un connaisseur profond d’une race en spécial, même si cela peut arriver (très rarement) de trouver quelqu’un qui élève deux races de chats différents, le plus courant est de dédier tous ses efforts pour préserver une race en spécial. Il existe environ 80 races de chats dans le monde dont 63 répertoriées dans LOOF (Livre Officiel des Origines Félines).

L’éleveur s’assure de respecter les standards de la race, il connaît les « chats parents » et reste souvent en contact avec les familles d’accueil des nouveaux chatons. C’est un conseiller spécialisé dans une race de chats bien spécifique.

La race sacré de Birmanie :

chat birman

Vivi, elle, élève des chats de la race Sacré de Birmanie ou Birman, des adorables félins aux yeux bleus et pelage mi-long. D’origine français, cette race génétiquement proche aux siamois, est connue par sa douceur et sociabilité, donc idéal pour une vie en famille. Un chat birman est affectueux et s’adapte facilement dans un environnement harmonieux, un vrai membre de la famille, c’est comme avoir un ami à la maison. 

Justement, sur ce point, nous interpellons Vivi car on dit que le chien est le meilleur ami de l’homme, et Vivi nous répond tout doucement que, à son avis, certes, les chiens sont fidèles, mais la relation qu’ils ont avec leur maître est justement une relation de soumission. Le chien a tendance à se sentir inférieur et dépendant de l’humain alors que le chat voit l’humain comme son égal : « si un chat vient se poser sur tes genoux pour câlin c’est parce qu’il a envie, il nous offre son amitié ».

Comment choisir son chat ?

comment choisir son chat ?

Trois personnes de plus se sont ajoutées à notre discussion ! En effet, nous nous sommes rendu compte que plusieurs personnes qui cherchent un animal de compagnie, et notamment un chat se posent la même question :

Comment choisir son chat ? 

Vivi nous indique, bien évidement, que la meilleure façon de choisir son chat c’est chez un éleveur. La démarche qu’elle propose est la suivante :

  • Se renseigner sur les éleveurs de chats qui sont proches de chez soi, c’est toujours plus facile si l’on ajoute le facteur proximité !
  • Aller leur rendre visite (n’hésitez pas à prendre rendez-vous), c’est le meilleur moyen de savoir dans quel environnement le chat naît et se développe lors de ses premiers mois de vie, ceci vous permettra de savoir si cela correspond à votre environnement personnel et votre rythme de vie.
  • C’est vital d’échanger avec l’éleveur sur vos attentes et vos peurs, vos questionnements, surtout si c’est la première fois que vous allez accueillir un chat dans votre maison
  • Une fois que vous avez choisi l’éleveur qui vous convient, c’est lui qui vous dira quand il aura un chaton à vous proposer
  • Dès que la portée arrive, l’éleveur contacte les personnes intéressées, vous pourrez ainsi venir rencontrer les chatons, et passer un peu de temps avec eux. Selon Vivi, c’est d’habitude le chaton qui choisit son maître, il s’approche de lui petit à petit, pour ensuite se familiariser et enfin choisir sa nouvelle famille !
  • L’éleveur peut suggérer de garder encore quelques semaines le chaton, et entretemps vous pouvez accorder avec l’éleveur de faire quelques visites au chaton pour qu’il commence à s’habituer et que la séparation ne  soit pas trop difficile

Et ensuite ? Quels sont les soins à prévoir ? Quelle nourriture acheter ?

C’est parfait, vous avez trouvé votre chat ! Maintenant, il faut préparer son arrivée à la maison… Normalement, l’éleveur vous fournira tous les détails de santé (visites chez le vétérinaire, les vaccins, les médicaments en cours si c’est le cas) ainsi que des conseils du quotidien : la litière, les jeux et jouets à lui proposer, les endroits auxquels votre chat aura « le droit » d’y aller ou pas, et surtout comment nourrir son chat.

Vivi, ainsi que tous les éleveurs, font très attention à la nourriture de leurs chats. Vivi est particulièrement sensible au fait de donner à ses chats une alimentation équilibrée. Elle prône les croquettes sans céréales, tout simplement, explique t-elle , parce que les chats sons des animaux 100% carnivores et qu’ils ne digèrent pas les protéines végétales. Aussi, Vivi insiste sur le fait que les chats ont besoin de protéine animale à l’état naturel. Elle conseille donc de combiner la consommation des croquettes avec de la viande rouge, volaille et poisson. Les mousses, pâtés et terrines (aliments humides adaptés aux chats) sont des grands alliés au moment de nourrir son chat, sans pour autant négliger des petits morceaux de viande crue, également de façon équilibrée.

Les quantités de croquettes et la fréquence ont tendance à varier selon différents aspects : l’âge du chat, sa race, son état de santé, le fait d’être le seul chat de la maison ou partager le foyer avec d’autres animaux de compagnie, la saison entre autres. En tout cas, en binôme avec le vétérinaire, l’éleveur restera un référent tout au long de la vie de votre chat, comme un parrain bienveillant qui a vu naître son filleul et qui lui veut du bien.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *